De l’assistance en cas de licenciement

L’assistance à ceux qui sont licenciés, c’est un concept nouveau et en tout cas méconnu de la plupart des salariés. Il est donc temps d’en parler pour en savoir davantage car nul n’est à l’abri d’un licenciement.

Le droit d’être soutenu si on est remercié

Certes, en cas de faillite de l’entreprise par exemple, les salariés sont prévenus suffisamment à l’avance qu’ils seront remerciés, et en cas de coup dur, les chômages techniques ou effectifs sont fréquents. Il n’en reste pas moins que c’est une étape très difficile à vivre. Un salarié qui a travaillé fidèlement dans une entreprises et qui s’en fait éjecter aura beaucoup de mal à s’en remettre. Où postuler à mon âge, pourquoi un tel licenciement etc.? Toutes ces questions parfois sans réponse trottent longtemps dans la tête des licenciés. Certains tombent dans la dépression, d’autres tombent carrément malades, bref, une assistance est la bienvenue.

Qui apporte cette assistance ?

Ces personnes qui apportent soutien, appui et conseils lors d’un licenciement sont souvent de parfaits inconnus pour le salarié concerné. Car elles ne font pas partie du personnel, ils ne font pas partie des Ressources humaines de l’entreprise. En fait, il s’agit de personnes, des professionnels, qui se proposent d’accompagner les salariés durant toute la procédure de licenciement. Ce sont des assistants externes, des “conseillers des salariés” dont la liste se trouve sur le site de la DIRRECTE de chaque département ou encore dans la mairie de sa localité. Ceux qui ont déjà entendu parler d’eux, mieux, ceux qui ont déjà bénéficié de leur concours les appellent à juste titre “anges gardiens des licenciés”.

Que font ces assistants concrètement ?

Sur le plan pratique, ces assistants externes ne s’érigent pas en juges des entreprises ni de l’employeur qui met le salarié à la porte. Ce n’est pas du tout leur rôle car leurs missions sont principalement tournées vers le salarié licencié. Toutefois, ils ne se posent pas non plus en avocat de ce dernier. Que vont-ils alors ? Ils sont dans l’écoute active et notent tout ce que le salarié a à exprimer en rapport avec son licenciement. Ils essaient de calmer le salarié autant que possible. Lorsque l’intention de licencier a été annoncée mais que ce n’est pas encore effective, les assistants externes apportent un soutien au salarié dans le dialogue que celui-ci aura avec son employeur.

L’assistance est surtout d’ordre psychologique

On le répète : chaque salarié en cours de licenciement ou effectivement licencié a le droit légal d’être assisté. Quel que soit le motif dudit licenciement, les conséquences restent traumatisantes et difficiles à vivre pour n’importe quel salarié, aussi cette assistance a toujours son importance. De plus, ces conseillers travaillent bénévolement. Les entretiens consistent surtout à apporter un soutien psychologique et servent à rassurer les personnes concernées. Une telle aide psychologique est d’une grande nécessité pour un employé qui n’est pas forcément informé de la raison de son licenciement, ce qui peut générer du stress, de l’angoisse et des crises de panique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *